Vidéo

L’écrasement des perspectives est-il dû à l’utilisation d’un téléobjectif ?
C’est quoi exactement l’écrasement des perspectives ?
Quelques réponses dans cette vidéo 🙂

Pour refaire l’expérience chez vous :

Placez sur une table différents éléments de tailles équivalente, assez petit pour être entiers quand vous utu-iliserez votre plus longue focale. Des Lego c’est parfait par exemple. Placez-les à différentes distances, mais pas trop éloignés les uns des autres. Idéalement, placez en arrière plan un motif (couverture de livre, papier peint, etc…)

Exp 1 :
Placez votre trépied à une certaine distance, correspondant à un peu plus que la distance de mise au moint minimum de votre plus longue focale (2,30m pour mon 600mm par exemple).
Visez vos éléments à les centrant dans le cadre. Prenez votre première photo.
Ne bougez NI le trépied, NI le boitier et changez vos objectifs en fonction des focales à tester, en prenant ue photo à chaque fois.

Ensuite, dans photoshop (ou autre logiciel équivalent), empilez les photos sur différents calques et agrandissez celles qui en ont besoin, de façon à ce que les éléments occupent la même place sur chaque calque (idéalement, alignez-les).

Vous devriez remarquer que la perspective ne change pas.

Exp 2 :
Choisissez UNE focale (idéalement un grand angle, par exemple, 18 ou 24mm).
Placer cette fois votre trépied au minimum de mise au point que le permet votre objectif (souvent autour de 30-40cm).
Faite votre première photo puis reculez le trépied de 20cm en 20cm sans jamais changer la focale. Faites une photo à chaque fois.

Après le même genre de traitement que pour l’expérience 1, vous devriez constater que les élements semblent se déplacer dans la profondeur en fonction de si vous êtes proches ou loin.

Amusez-vous bien 🙂